4152762601?profile=RESIZE_710x

Connaissez-vous cet auteur français très célèbre ? L'auteur Boris Vian (1920-1959) aurait eu 100 ans ce 10 mars 2020.

Poète, romancier, chanteur, ingénieur de formation, trompettiste et critique de Jazz ou encore traducteur, ce touche-à-tout a été une figure principale du quartier de Paris, bien connu après la 2ème guerre, Saint-Germain-des-Prés où il a côtoyé Jean-Paul Sartre, Juliette Greco et d'autres artistes.
Plus de 60 ans après sa mort prématurée, son roman surréaliste « L’Écume des jours » est toujours très lu et étudié. Il a été adapté au cinéma par Michel Gondry en 2013. Ses chansons, comme « Le Déserteur » (interdite car censurée de diffusion à l’époque), « J’suis snob », « La Java des bombes atomiques », ou « On n’est pas là pour se faire eng… », sont encore fredonnées sous la douche par de nombreux Français et régulièrement reprises aujourd’hui.

  

Nous vous présenterons, avec chacun de nos articles et commentaires suivants, la vie et l'oeuvre de Boris Vian, avec les ouvrages présents dans notre collection à la médiathèque.

 

Vous devez être membre de HK in French pour ajouter des commentaires !

Join HK in French

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes répondent –

Réponses

  • Voici la chanson de Boris Vian "Le Déserteur" avec des sous-titres en français et en anglais :

    Ecrite en 1954, à la fin de la guerre d'Indochine, ce chant pacifiste fut alors interdit de diffusion. Vian modifia les paroles de fin. Plus tard, en pleine guerre du Vietnam, des artistes américains comme Joan Baez en firent plusieurs reprises.

    Voici les modifications : 
    Version originale : 
    "Si vous me poursuivez, prévenez vos gendarmes; Que je tiendrai une arme et que je sais tirer..."

    Version finale :
    "Si vous me poursuivez, Prévenez vos gendarmes; Que je n'aurai pas d'armes, Et qu'ils pourront tirer"

    • Les paroles en entier : 

      Monsieur le Président
      Je vous fais une lettre
      Que vous lirez peut-être
      Si vous avez le temps
      Je viens de recevoir
      Mes papiers militaires
      Pour partir à la guerre
      Avant mercredi soir
      Monsieur le Président
      Je ne veux pas la faire
      Je ne suis pas sur terre
      Pour tuer des pauvres gens
      C'est pas pour vous fâcher
      Il faut que je vous dise
      Ma décision est prise
      Je m'en vais déserter

      Depuis que je suis né
      J'ai vu mourir mon père
      J'ai vu partir mes frères
      Et pleurer mes enfants
      Ma mère a tant souffert
      Elle est dedans sa tombe
      Et se moque des bombes
      Et se moque des vers
      Quand j'étais prisonnier
      On m'a volé ma femme
      On m'a volé mon âme
      Et tout mon cher passé
      Demain de bon matin
      Je fermerai ma porte
      Au nez des années mortes
      J'irai sur les chemins

      Je mendierai ma vie
      Sur les routes de France
      De Bretagne en Provence
      Et je dirai aux gens:
      Refusez d'obéir
      Refusez de la faire
      N'allez pas à la guerre
      Refusez de partir
      S'il faut donner son sang
      Allez donner le vôtre
      Vous êtes bon apôtre
      Monsieur le Président
      Si vous me poursuivez
      Prévenez vos gendarmes
      Que je n'aurai pas d'armes
      Et qu'ils pourront tirer
  • Boris Vian : Portrait d’un bricoleur
    Auteur : Geneviève Beauvarlet

    4152604837?profile=RESIZE_710x

    Pour commencer, voici une biographie de l’artiste :
    L’histoire de Vian est reconstituée ici grâce à des témoignages de ses amis, de ses proches et de différentes personnes qui l’ont côtoyé au cours de ses diverses activités. Vous verrez au fil du texte les multiples facettes de ce personnage renommé.

     

This reply was deleted.

Instagram AFHK